Vous pensez à la construction d’un laboratoire alimentaire. Si vous n’avez pas encore d’idée sur comment réaliser son aménagement, vous êtes tombé sur le bon article.

Aménagement d’un laboratoire alimentaire aux normes

La construction et la mise aux normes de son laboratoire alimentaire est une étape importante pour éviter les problèmes lors des contrôles. La réglementation générale est plus portée sur l’hygiène, le sanitaire que sur les instruments utilisés.

Déjà le sol et les murs doivent être conçus avec des matériaux assurant une constante propreté.
Vous devez ensuite penser à aménager le laboratoire de manière à faciliter l’hygiène des opérations tout en permettant une progression continue de l’arrivée des produits de bases jusqu’à l’obtention du produit fini.

Tout doit être hermétique et bien rangé. Si vous aménagez des rangements ou rayons en hauteurs, ils doivent être conçu de manière à éviter les découlements ou chute de produits. Les matières premières ne doivent pas s’infecter de quelle que manière que ce soit.
La température du local est également très importante. Vos matériaux doivent être adapté, ne pas dépasser un certain degré pour éviter des problèmes avec les denrées et ce quelle que soit la température externe.

Des laves mains devront être installés et ce à l’unique usage de désinfection des mains. Ils seront pourvus d’essuies mains à usage unique.

Les déchets, les matières non comestibles ou les produits non utilisables doivent être regroupés en une seule zone mais le plus important, ils doivent être séparés et éloignés de la zone de manipulation des produits.

La marche en avant

Durant la construction de votre laboratoire alimentaire, vous devez pensez à la marche en avant. Bien mais la marche en avant, qu’est-ce que c’est ? C’est un système qui nous assure de ne pas contaminé les produits en évitant des allers-retours inutiles.

Il faut toujours aller de l’avant. L’aménagement de votre laboratoire doit faire en sorte que les produits finis ne croisent les matières premières ni les déchets.

Les vestiaires doivent être le plus proche de l’ouverture du laboratoire puis viendra les stocks et les transformations diverses vont dans ce sens : décontamination, manipulation, finition et stockage de produits finis.

Les produits finis vont être entreposés à proximité de l’endroit où ils vont être servis ou du magasin où ils seront livrés.

Un laboratoire de transformation de matière d’origine animale ou végétale ?

Vous voulez construire un laboratoire alimentaire alors sachez d’abord que les laboratoires sont quasi-identiques mais relèvent tout de même des règlementations sont légèrement différentes.
Les normes des installations sanitaires sont les mêmes : les vestiaires, les toilettes et lave-mains doivent rester propre en permanence.

Pour les laboratoires alimentaires se spécialisant dans les produits d’origines végétales, mise à part les normes mentionnées ci-dessus, il faudra un système d’entreposage de façon à ce que l’évacuation des déchets soit systématique. L’important est d’éviter que les déchets ne contaminent les produits finis ou en cours de transformation mais aussi l’eau potable. Tout attrait pour les ravageurs doit être supprimé.

Pour les laboratoires préparant, transformant, ou entreposant des denrées animales ou d’origine animale, vous devez savoir que les contrôles sont plus stricts pour vous. La température de l’eau servant à nettoyer vos instruments ne doit surtout pas être inférieure à 82 degré Celsius.
Que ce soit un laboratoire alimentaire visant les matières d’origine animale ou végétale, vous aurez néanmoins besoin de paillasse, d’éviers ou lavabos à commande fémorale ainsi qu’un espace de décontamination.

Vous avez les clés de l’aménagement de la construction de votre laboratoire alimentaire de sorte à ce qu’elle conforme aux réglementations. Voyez tout de même d’autres articles pour qu’il soit moderne afin d’être le laboratoire alimentaire de demain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here